Auteur Sujet: Conservation des cylindres de roue, récepteur, maître cylindre ….  (Lu 945 fois)

En ligne Fritschy

  • Administrator
  • Expert
  • *****
  • Messages: 4698
  • Membre club & Aventure Peugeot
    • Voir le profil
    • E-mail
Je ne sais si tout le monde est au courant, donc je diffuse cette information. Ça peut pas faire de mal.
En effet pour la conservation des cylindres de roue, émetteur et récepteur d’embrayage, maître cylindre, il faut impérativement ouvrir ces pièces et les contrôler.
Même si les pièces sont dans les emballages d’origine , boîte fermées comme Lockheed et Stop, les pièces peuvent tout de même présentées de traces de rouille.
Il convient de les démonter et de mettre de la graisse à l’intérieur et autours des capuchons. Bien enduire le ressort également bien qu’ils sont souvent très bien conservés.
Avant utilisation les nettoyer et rincer, et remettre de la graisse sous les capuchons , par exemple pour les cylindre de roues.

Dans le cas de rouille légère ou traces, il faut les roder avec un rodoir avant le stockage.
Petite difficulté c’est d’avoir un rodoir pour le 16mm. Car souvent ça commence à partir de 20mm.

Une fois cette opération faite, mettre les pièces dans un papier anti humidité et le tout dans un sachet de congélation.

Quand vous achetez des pièces d’occasion, n’hesitez pas à ouvrir les cylindre de roue , car j’ai déjà vu des pièces extérieurement correctes, mais intérieurement HS et plus récupérables.







« Modifié: mai 23, 2023, 10:38:06 par Fritschy »
404 coupé d'août 1968, couleur 1158
204 coupé de juin 1968, couleur 1158

Hors ligne DOCTEUR404

  • Expert
  • *
  • Messages: 593
  • Comité de défense de l'Hydrovac
    • Voir le profil
Re : Conservation des cylindres de roue, récepteur, maître cylindre ….
« Réponse #1 le: septembre 25, 2022, 21:39:00 »
Je dirais même plus: les cylindres émetteurs ou récepteurs neufs d'époque sont souvent défectueux à l'utilisation. Les coupelles et clapets en "caoutchouc" fabriqués il y a 50 ans ne résistent pas au Lookeed d'aujourd'hui particulièrement les dot 4 ou dot 5. Le liquide devient très vite noir preuve que les coupelles se sont un peu dissoutes et au démontage, elles laissent des traces noir sur les doigts.

Hors ligne Hakim60

  • Membres club 404
  • Amateur
  • *
  • Messages: 154
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Conservation des cylindres de roue, récepteur, maître cylindre ….
« Réponse #2 le: septembre 25, 2022, 23:11:19 »
Merci pour vos conseils technique.

Maximidas63

  • Invité
Re : Conservation des cylindres de roue, récepteur, maître cylindre ….
« Réponse #3 le: septembre 26, 2022, 00:45:00 »
Merci, avec une petite remarque, l’appareil en question est sur ce forum plutôt connu sous le nom de « honoir » que « rodoir ». Tapez « honoir » dans le moteur de recherche du forum : vous verrez ses usages ici… Pour les freins et même les cylindres de blocs moteurs…

Hors ligne ILQ

  • Expert
  • *
  • Messages: 4675
    • Voir le profil
    • E-mail
Et pour te fabriquer un honoir fin tu prends une baguette bois de 10 mm , fendue au bout et tu lui mets un abrasif en grain de ton choix dans la fente  ( mauvais plaisants abstenez-vous svp ) une goutte d'huile et roule bolide  :)
Institut Lorrain de Quatcenkatologie

Chef de rayon

Hors ligne Phil

  • Expert
  • *
  • Messages: 587
    • Voir le profil
Les coupelles et clapets en "caoutchouc" fabriqués il y a 50 ans ne résistent pas au Lookeed d'aujourd'hui particulièrement les dot 4 ou dot 5. Le liquide devient très vite noir preuve que les coupelles se sont un peu dissoutes et au démontage, elles laissent des traces noir sur les doigts.
C'est moins une question de Lockheed que de caoutchouc...
Des raclettes d'essuie-glace restées en stock pas mal d'années se comportent de la même façon, pourtant l'eau de pluie de maintenant est la même que celle de l'époque ;) .