Auteur Sujet: La place des jeunes  (Lu 171 fois)

Hors ligne Clé à Molette

  • Débutant
  • *
  • Messages: 44
    • Voir le profil
    • E-mail
La place des jeunes
« le: octobre 12, 2019, 02:39:55 »
Thème évoqué sur un autre sujet, celui des jeunes, moins de 35 ans, dans le monde des anciennes.
Alors bien sûr,  nous sommes tous ici jeunes, avec plus ou moins d'expérience.  ;D

L'idée serait  de "recenser" les jeunes du forum, et de savoir ce qui, à l'heure des voitures toujours plus modernes et rapides, les a poussé à se lancer dans cette aventure et de connaître un peu leur parcours.

Pour ma part, Thomas, Clé à Molette,  j'ai 22 ans et suis actuellement domi6cilié en Haute Marne.

L'histoire a en quelque sorte commencé très jeune, à 12 ans, lorsque j'ai adhéré à une association de préservation de matériel ferroviaire ancien dont une machine à Vapeur.
Mais bientôt, le rail n'a p,us suffit et à 15 ans j'ai remis en service le VéloSolex 3800  de 1966 de mon grand oncle, avec sa remorque Michelin.
Or 2 roues c'est bien mais 4 roues c'est mieux, et à 17 ans j'ai entamé la restauration d'une Juvaquatre Dauphinoise break de 1956 qui m'a par la suite servie de vehicule quotidien (sur le parking du boulot elle etait bien visible!  ;D )
La passion des avant-guerre étant toujours bien présente, j'attaque à 19 ans la restauration d'une épave de Vivaquatre ADL2 de 1936 transformée en plateau, toujours en cours, sauvée le jour où elle devait être envoyée à la casse.
Et enfin, aujourd'hui, 22 ans, j'attaque la remise en service d'une 404 luxe de 1967 qui va devenir mon nouveau véhicule quotidien.

Après ça, ça va devenir dur de trouver de la place aux garages...  ::)

<br /><br />

<br /><br />

<br /><br />

<br /><br />

<br /><br />

<br /><br />
La voiture ancienne, c'est comme l'apéro. C'est toujours mieux avec les copains!

- Pédalo - VéloSolex 3800 de 1966
- Adèle - Vivaquatre ADL2 de 1936
- Juju - Juvaquatre Dauphinoise break de 1956
- Cerise - 404 berline luxe de 1967

Hors ligne 404BSL

  • Expert
  • *
  • Messages: 674
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : La place des jeunes
« Réponse #1 le: octobre 12, 2019, 21:53:15 »
Tout commença lorsque je naquis dans un moteur. Lol je plaisantes.

Enfaite, mon père est mécanicien et vrai mécanicien de métier pas amateur comme moi.
Il a débuté à l’âge de 15 ans début des années 70 quand il venait de perdre son père... ma grand mère faisait de la couture mais ce n’étais pas suffisant pour « survivre ». Son oncle paternel « avait » et a un garage dédié à la réparation des voitures. Au début, quand l’Algérie était encore française, il réparait les moulins à blé, les groupes électrogènes, machines thermiques... au début de la guerre, son garage a été réquisitionné par l’armée française pour y mettre leurs matériels (véhicules particulièrement), et c’est à e moment fin des années 50, il fit connaissance avec un allemand pilote et mécanicien dans le rang de l’armée française d’après mon père et ceux qui l’on connu il s’appelait voltaire. Son chien un berger allemand, rex. C’est lui qui a appris la mécanique sur voiture à mon oncle. En 62, fin de la guerre, il a déserté le pays et l’oncle à mon père a continué à réparer les voitures. Mon père une dizaine d’année après entre dans ce garage qui tourne toujours d’ailleurs, est sorti en 83, à partir de 85 il ouvre un garage de pièces détachées subventionné par l’état algerien pour distribuer de la pièce détachée en provenance de France . (Automotors, Payet curten, floquet monopole, clivette...)pour venir s’installer en France  très jeune avec ma mère. Avant que je sois encore né.

Ce qu’il l’a réussi c’est qu’avant de vendre la pièce il avait derrière lui 10 ans de mécanique et réfections moteurs plus particulièrement. La région dans laquelle il vivait il y a avait beaucoup de vent de sable, les moteurs n’apprécient pas tellement... les moteurs consomment de l’huile les réfections moteurs à tour de bras. Le pays n’est pas industrialisé pour se permettre de remplacer les moteurs... pas de chaîne de fabrication... il avait commencé par nettoyer les pièces, rôder l’es soupapes, degripper les trains avant, enfin tout le sale boulot que l’on file au petit apprentis. Son premier moteur il l’a refait quand il avait 17 ans un moteur de Renault 8 il s’en souviens encore...

Depuis petit, je l’ai toujours vu réparer des voitures, changer des segments pour les moteurs qui consomment de l’huile, remplacer des soupapes pour les moteurs dont la courroie de distribution ou la chaîne lâchait. Je l’ai vu tout faire en mécanique mais la partie qui m’a fasciné c’est les moteurs et leurs réparations. Je l’ai assisté dès l’école primaire pour donner les clefs, au collège je commençais à enlever les roues et monter le cric et rôder les soupapes dès l’âge de 13 ans. Lycée j’ai commencer à remplacer les courroies de distribution, après avoir obtenu mon bac j’ai fait ma première révision moteur. Et tout s’est enchaîné par la suite.

Mais je reste un amateur, un vrai mécanicien c’est quelqu’un qui passe son temps à réparer les voitures. Moi je travaille à la ratp en tant que technicien de maintenance ferroviaire. Certes, j’ai beaucoup de notions de connaissances et d’expérience mais je ne suis pas mécanicien qualifié.

Après avoir eu mon bac, à 19 ans,  j’ai acheté ma première 404 de 71 blanche model break u7 essence que je suis parti cherche à agen dans le 47. Je suis remonté avec le plein d’essence sans faire le plein de pruneaux  :) ce model car ces celle que l’oncle a mon père a eu en 78 et qu’il a toujours et j’e l’ai toujours connu. Il l’avait acheter car il fallait une voiture spatieuse pour la famille et pour aller charger les bouteilles d’oxygène et d’acétylène, (au garage, ils soudaient les échappements, chauffaient les pièces, coupaient les vis foireuses essentiellement des trains et soubassements, soudaient les remorques et bennes qui présentaient des fissures...) environ deux à trois fois par mois, il rechargeait les bouteilles, et la route était longue... pratique avec un break 404 à l’époque. (D’après mon père, car je n’étais pas né). Le père de mon père avait avant de décédé une 403 break il transportait avec des matières premières pour survivre à son retour depuis la France milieu des années 60. 

Mon père avait en 96 un break superluxe marron de 69. J’avais 7 ans.  Je me rappelais de la couleur bronze et du bois dans le coffre et des baguettes et des feux arrières. J’ai cherché ce model quand j’ai eu le permis.

Entre temps nous allions visiter des 403 404 je n’avais pas le permis, ni l’argent et la maturité  mais revenons bredouilles avec moi qui pleurait dans la banquette arrière. Et mon père qui répétait sans cesse elle est pourrite en bas, j’y comprenais rien.

Un an après avoir eu la blanche j’ai alors cherché ce model et je ne savais pas qu’il se nommait  superluxe, c’est après avoir vu des breaks avec le coffre et baguettes en bois que j’ai vu écrit superluxe sur les annonces.

En 2010, à 20 ans, j’en trouve une en Bourgogne, elle a fini comme la blanche en pièces. Projets de restaurations avortés suite au manque de place, de temps et d’argent, j’ai eu des problèmes de santé j’ai fait des séjours à l’hôpital et maison de convalescence les voitures pourrissaient... J’ai une photo de la blanche mais pas de la bronze ou alors il faudrait que je cherche dans mon ancienne boîte mail.

Quelques années après ça il y a 5 ans (25 ans) j’ai acheté le break superluxe que j’ai actuellement.
J’ai refait le moteur
Le train avant complet avec amortisseurs
Le pédalier
La ligne d’échappements en cours
Émetteur rescepteur
Hydrovac et touts les freins
Pneus
Émetteur récepteur embrayage
...

En 2012 j’étais au forum mais discret sans poster aucun commentaire, j’avais demandé une inscription au club qui n’avais pas abouti, et avec les problèmes que j’ai eu j’ai réapparu quand tout est rentré dans l’ordre sous un autre compte car l’ancien j’ai perdu identifiants et mot de passe.

Voilà.

C’est de tout ça que naît ma passion 404 et anciennes. L’histoire est plus longue mais c’est déjà assez.


Je voudrais et j’aimerais bien avoir une 404 berline 68 superluxe, une méhari, une Renault 16, une DS pallas 21, une 404 cabriolet et si beaucoup d’argent et de place toute la gamme Peugeot Renault Citroën anciennes, mais là je rêve un peu... même beaucoup... même pour les premières évoquées...

<br /> <br />

<br /><br /><br /><br /><br /><br />
« Modifié: octobre 13, 2019, 12:18:47 par 404BSL »

Hors ligne Clé à Molette

  • Débutant
  • *
  • Messages: 44
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : La place des jeunes
« Réponse #2 le: octobre 14, 2019, 13:09:18 »
C'est déjà un sacré boulot!  :)
Au passage, les Renault d'avant guerre n'ont rien à voir avec les Renault d'après guerre.
Lesquelles t'intéressent le plus? Après je présume?
La voiture ancienne, c'est comme l'apéro. C'est toujours mieux avec les copains!

- Pédalo - VéloSolex 3800 de 1966
- Adèle - Vivaquatre ADL2 de 1936
- Juju - Juvaquatre Dauphinoise break de 1956
- Cerise - 404 berline luxe de 1967

Hors ligne Fritschy

  • Expert
  • *
  • Messages: 2934
  • Membre club & Aventure Peugeot
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : La place des jeunes
« Réponse #3 le: octobre 14, 2019, 14:25:10 »
Tu dois être un envahisseur , car les jeun's sont plus adroit en manette et smartphone qu'en mecanique.
Je vais avertir David Vincent :D   Si tu connais pas c'est normal , c'est de ma génération.  ;)
« Modifié: octobre 14, 2019, 15:10:30 par Fritschy »
404 coupé d'août 1968, couleur 1158
204 coupé de juin 1968, couleur 1158

Hors ligne Clé à Molette

  • Débutant
  • *
  • Messages: 44
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : La place des jeunes
« Réponse #4 le: octobre 14, 2019, 14:42:25 »
Je connais Marcel Vincent, il les a vu en cherchant un raccourci qu'il ne trouva jamais.  ;D
La voiture ancienne, c'est comme l'apéro. C'est toujours mieux avec les copains!

- Pédalo - VéloSolex 3800 de 1966
- Adèle - Vivaquatre ADL2 de 1936
- Juju - Juvaquatre Dauphinoise break de 1956
- Cerise - 404 berline luxe de 1967

Hors ligne Clé à Molette

  • Débutant
  • *
  • Messages: 44
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : La place des jeunes
« Réponse #5 le: octobre 14, 2019, 14:44:33 »
Mais oui, je fais un peu OVNI dans la jeunesse d'aujourd'hui, à ne pas toucher une manette de console, à perdre mon téléphone tout les 2 jours et le retrouver 3 jours plus tard, à passer ma vie dans l'huile et la graisse au milieu des écrous et boulons.  ;D
La voiture ancienne, c'est comme l'apéro. C'est toujours mieux avec les copains!

- Pédalo - VéloSolex 3800 de 1966
- Adèle - Vivaquatre ADL2 de 1936
- Juju - Juvaquatre Dauphinoise break de 1956
- Cerise - 404 berline luxe de 1967

Hors ligne 404BSL

  • Expert
  • *
  • Messages: 674
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : La place des jeunes
« Réponse #6 le: octobre 14, 2019, 15:05:37 »
Pour parler d’un sujet je dois d’abord en prendre connaissance, je t’avoue que je n’ai jamais éveillé ma curiosité quand au losange. Mais ça va venir...

Après côté lion je suis aussi bien fasciné par les voitures d’avant guerre (séries 01 et séries 02) que par celles d’après guerres séries 03, séries 04...

Je pense que ça sera pareil pour Renault ... quoi que ...    ??? Peut être pas ...

En tout cas chez Renault j’aime la R16, R8, R6, R12, R4 et surtout les premières R4.